CFP: Les microfondations du djihadisme dans la région sahélo-saharienne

23 March 2013

« Les microfondations du djihadisme dans la région sahélo-saharienne »,
organisé par l’IISMM et Salma Belaala, chercheur Marie-Curie avancée, PCRD
Cet atelier aura lieu (en visioconférence) le 19 avril à Paris.

Demandes d’informations et propositions (800 mots) à envoyer par mail avant le 24/03/2013
à s.belaala@warwick.ac.uk et appels.iismm@ehess.fr
Informations complémentaires :s.belaala@warwick.ac.uk
Texte de l’appel (présenté ci dessous) à télécharger sur :
http://iismm.ehess.fr/docannexe/file/1225/appel_sahara_atelier_1_iismm.pdf

Présentation du programme de recherche :
« Les microfondations du djihadisme dans la région sahélo-saharienne »,
organisé par l’IISMM et Salma Belaala, chercheur Marie-Curie avancée, PCRD

Le programme prévoit l’organisation de 3 trois ateliers internationaux :
- l’atelier international I portera sur« les catégories idéologiques et modes d’organisation sociale du djihadisme au niveau local »
- l’atelier international II regroupera des acteurs (algériens, maliens, libyens, nigériens, mauritaniens) de la société civile au niveau local
- l’atelier international III réunira des décideurs locaux et européens en charge de la politique et de
l’aide publique aux populations de ces régions.

UNE APPROCHE DU DJIHADISME PAR LES SCIENCES SOCIALES

À la différence des approches sécuritaires qui étudient le djihadisme au plan logistique et opérationnel, le présent appel à communication s’inscrit dans une approche de sciences sociales. En effet, le djihadisme est étudié, dans le cadre de ce programme, en tant qu’idéologie radicale. Le colloque a par conséquent pour objectif de rassembler des chercheurs en sciences sociales s’inscrivant dans une approche pluridisciplinaire sur la violence politique. Ces chercheurs développeront une analyse de l’Etat et des acteurs politiques au niveau local, la géographie politique et sociale des territoires sahariens, la démographie des flux migratoires et de l’économie parallèle, l’anthropologie culturelle de l’islam local et l’herméneutique de la propagande écrite djihadiste.

LES AXES DE RECHERCHE DE L’ATELIER
Les catégories idéologiques des groupes djihadistes et la radicalisation islamiste violente dans la région.
La désagrégation des identités traditionnelles locales (religieuses, ethniques) et les nouvelles recompositions communautaires.
La déliquescence de l’ordre politique en place (Etat, collectivité nationale, territoires) au niveau local et national.
La transnationalisation des flux locaux: économie parallèle,migrations, milices et rebellions ethniques, réception des programmes télévisés des chaînes par satellite au sein de la société sahélo-saharienne

IMPACT ET OBJECTIF DE L’ATELIER I
- Création d’un réseau européen de sciences sociales sur les microfondations de la radicalisation islamiste dans la région sahélo-saharienne.
- Partenariat avec des institutions académiques de haut niveau dans le cadre des ateliers internationaux.
- Publication scientifique collective en français et en anglais à l’issue du programme IISMM.

Langues de travail: français et anglais
Direction scientifique : Salma Belaala.
Demandes d’informations et propositions (800 mots) à envoyer par mail avant le 24/03/2013
à S.belaala@warwick.ac.uk et appels.iismm@ehess.fr
Informations complémentaires: s.belaala@warwick.ac.uk

Tags: ,

Comments are closed.